Tag Archives: Relation à l’autre

Spectacle au conservatoire

0 Comment
Continue reading

Afin de clôturer  l’année scolaire 2017/2018 qui a été riche en rebondissements et émotions, 6 enfants de l’unité « Tintamarre » ont participé au spectacle de fin d’année du conservatoire de Perpignan le mercredi 27 juin 2018.

Nous avons partagé ce moment musical avec d’autres groupes du conservatoire.

Un grand merci aux enfants et aux encadrants d’avoir participé au bon déroulement du spectacle.

En effet, nous nous sommes tous régalés durant cette année scolaire, un grand merci à Lucile Navajas (intervenante du conservatoire) pour sa patience, son écoute et son adaptation auprès des enfants.

Patricia SALINAS et David SEMPER, éducateurs

Pages:
Edit

Ateliers théâtre de “La Fabrica”

0 Comment
Continue reading

Toute au long de l’année scolaire 2017-2018, 5 jeunes du SESSAD Poc y Mes de Prades ont participé aux ateliers théâtre proposés par La Fabrica.

Cette année s’est terminée par une représentation publique à la maison des œuvres le 6 juillet 2018.

Cet atelier a favorisé :

  • L’inclusion sociale
  • Le travail corporel
  • La mémorisation de textes
  • Le travail sur les émotions.
Pages:
Edit

Sortie à PAULILLES

0 Comment
Continue reading

La sortie à PAULILLES avait pour but la clôture de la fin de l’année 2017-2018 avec la participation des nouveaux admis au SESSAD Poc Y Mes du Soler et ce dans la perspective de la mise en place des futurs groupes d’Entraînements aux habiletés sociales.

Le partage du pique nique et la visite historique guidée de l’ancienne dynamiterie ont permis de partager une agréable journée de manière conviviale et pédagogique.

Pages:
Edit

HANDITOUR 2018 : les cyclistes de l’IME changent de braquet

0 Comment
Continue reading

Le  «  handitour », projet créé  il y a quatre ans par l’éducation nationale et l’A.P.F. (association des paralysés de France)  n’est pas une course, c’est avant tout une aventure humaine basée sur la solidarité entre personnes valides et personnes en situation de handicap. Il permet de sensibiliser des enfants des écoles primaires et des collégiens au handicap.

Le peloton a emprunté cette année les petites routes du Conflent et des Fenouillèdes du 14 au 16 mai. Il était constitué d’une centaine de cyclistes valides et en situation de handicap (moteur, sensoriel, mental, autiste…).

Des adolescents de l’I.M.E.  participent depuis le mois de septembre 2017 à des séances de vélo sur la piste de la prévention routière de Perpignan pour apprendre les notions de sécurité et du code de la route, ainsi qu’à des séances sur piste cyclable afin d’évaluer leurs capacités à évoluer en milieu extérieur.

Ce projet répond à la loi du 11 février 2005 pour légalité des droits et des chances, la participation à la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Cette édition 2018 a  vu la participation de cinq adolescents de l’I.M.E (Sofian, Maxime, Didier, William et Arnaud) encadrés par cinq éducateurs (Guillem Serrat, Frédéric Léon, Sébastien Vieu, Sébastien Vicart et Cédric Torrégrossa) sur la journée du 14 mai.

L’étape du jour a démarré à Taurinya et s’est terminée à Catllar, les écoles de Taurinya, de Prades et de Catllar se sont jointes à ce joyeux peloton.

La soirée de gala à Bélesta  a mis un point d’orgue à ce beau projet avec la présence de la marraine du « handitour 2018 », Cécile Hernandez médaillée aux jeux paralympiques de Pyeongchang en 2018 et de Sotchi en 2014 en snowboard.

Une belle étape humaine que nous souhaiterions renouveler pour 2019, un millésime que l’on annonce avec un caractère transfrontalier et international, en empruntant les routes capcinoises et cerdanes…

                                                      Cédric TORREGROSSA, éducateur sportif en A.P.A

  • DCIM100GOPROGOPR0993.JPG
Pages:
Edit

Mannequin Challenge au SESSAD Poc y Mes 1

0 Comment

L’idée est venue d’Alexandre qui a fait cette expérience au Collège.

Au départ l’adhésion des copains était mitigée et puis…

Nous avons démarré par l’écriture du scénario, le choix de la musique, et  la représentation des scènes dans la bonne humeur. Chacun a pu amener son idée et sa touche personnelle.

Un travail en commun riche, étonnant, et amusant.

A chaque tournage des surprises, des modifications, des personnalisations …tout en restant immobile !

Merci à Christopher pour sa participation.

Un très bon moment partagé.

Dans ce travail nous avons abordé :

  • L’expression spontanée, l’imagination et passer de la représentation à la concrétisation d’une idée.
  • Faire des choix et accepter que « son idée » ne soit pas retenue : de l’individuel au collectif.
  • Accepter une organisation, un rythme, une cadence, un ordre…. « savoir attendre ».
  • Mettre en commun, écouter l’autre, restituer, comprendre…
  • Travailler autour de la généralisation dans les différents lieux de vie.

Une belle expérience dans la bonne humeur !

Quelques mots des jeunes :

« Ca était un moment génial et j’ai bien aimé. La scène que j’ai aimé est de voir Thomas en tutu dans les toilettes et quand j’étais en hacker. » Alexandre

« Bien mais il s’agit de la musique officielle et non pas celle convenue, c-a-d ; la version classique.

 Drôle : Le moment où je torture Daniel psychoblabla dérisoire. Pour me venger, ma vengeance sera terrible !! ET elle ne fais que commencer. » Noah

« Le moment que j’ai aimer le plus c’était la fin et j’ai adoré mes propre scène. » Dorian L.

«  Cété koule, je me sui bi1 amuzé dan se manekin chalinje. É le bétizié été koul. J’ador Toma ki rèst koinsé dan le plakar ou ki sor d wc. Jénial. C’é bi1 ! » Dorian C.

 

Danielle FERRANDO, psychologue

Axelle ORSOLINI, Thomas DURAND, éducateurs spécialisés

elit. quis, Donec venenatis, ut odio lectus Aenean